Voilà maintenant 4 mois que nous sommes en vadrouille. Changement de décor et de continent et direction l’Asie du Sud Est ! C’est à Singapour que nous entamons notre parcours asiatique. Cette étape nous amuse car le papa d’Aurélia a vécu dans ce pays pendant 20 ans ; c’est donc pour elle un petit pèlerinage et une occasion de nous faire partager ses souvenirs. Nous devons aussi retrouver des amis et le frère d’Aurélia qui vivent à Singapour.

 

Nous arrivons dans l’aéroport qui symbolise bien le caractère ultra moderne de ce petit pays. Dès la sortie, nous sommes littéralement enveloppés par la chaleur humide et moite. Welcome in Asia ! Puis, direction notre Hôtel backpaker sur Geyland Road dans un quartier populaire de la ville. Nous plongeons dans l’atmosphère de ce qui va être notre quotidien pendant 4 mois. L’hôtel est simple, nous sommes les seuls occidentaux et l’accueil est incroyablement chaleureux. Les filles prennent très vite leurs marques et passent pas mal de temps dans l’espace commun de la petite auberge asiatique à jouer avec Sony, la maîtresse de maison.

 

 

Nous arrivons à un moment historique car le fondateur de Singapour, Lee Kuan Yew, est décédé quelques jours auparavant. La ville et sa population sont en émoi et sont en train de préparer les funérailles nationales de cet homme d’exception devenu légende. Des affiches, des panneaux, des citations recouvrent les murs de la ville et nous sentons la tristesse, la reconnaissance, l’admiration et le respect de toute la population. Il fut le premier chef du gouvernement de Singapour, à la fin de la domination Anglaise et le principal artisan de la transformation de la cité-Etat en l’une des économies les plus florissantes d’Asie. C’est en effet dirigé par cette main de fer que Singapour a su faire sa place sur l’échiquier économique mondial. Nous sommes étonnés de voir l’ensemble de la population lui rendre hommage avec autant de ferveur.

 

Dès le lendemain matin, Nathalie, notre amie, nous rejoint pour nous faire découvrir la ville et plus particulièrement le quartier de China Town. L’idée : flâner et nous immerger un peu plus dans l’ambiance locale. Les habitants de Singapour sont originaires de différents pays d’Asie, notamment la Chine, la Malaisie et l’Inde. Chaque population a son quartier spécifique, reproduisant un peu l’atmosphère du pays d’origine.

 

 

Quelle joie de retrouver Nathalie ! Nous la découvrons radieuse et heureuse à l’autre bout du monde. Toujours aussi attentionnée, elle nous propose de nous guider et nous en profitons pour faire des courses et une visite chez le médecin pour vérifier les oreilles de Louise qui a eu une otite récemment. Nous terminons l’après midi chez elle, au bord de la piscine. Les filles sont très excitées de pouvoir passer du temps avec ses enfants (Renaud, Tristan et Vladimir) et d’avoir des petits copains à qui parler français. Le soir, nous dînons dans notre quartier chinois et découvrons la multitude de restaurants aux menus variés et étranges.

 

 

Vendredi, visite de la ville et passage par Orchard Road, avenue connue à Singapour pour ses nombreux mall. Aurélia se remémore ses après -midi shopping avec sa sœur Emilie, il y a 20 ans. Ça ne nous rajeunit pas tout ça ! Les filles sont fatiguées, la chaleur est lourde et nous avons du mal à les pousser plus loin dans les visites. Nous nous installons donc sur un petit promontoire et restons là un bon moment à regarder les gens passer, avant de rentrer à l’hôtel.

 

Le samedi, nous nous promenons dans le quartier de little India et allons faire du vélo l’après-midi à Est Coast avec nos amis : Nath, Charles et leur trois moustiques.

 

 

Le dimanche, messe Singapourienne le matin et après midi avec de vieux copains que Florent n’avait pas vus depuis 15 ans : Charles, Clémentine… et une ribambelle d’enfants ravis de jouer ensemble.

 

Le dernier jour, nous allons à Marina Bay, d’où l’on aperçoit le Marina bay sand Hôtel. Cet Hôtel avec sa forme si particulière et sa piscine à débordement sur le toit est devenu l’un des symboles de Singapour. A son pied, se trouve un jardin incroyable avec des structures en forme de fleurs et d’arbres, le Garden by the Bay. Nous retrouvons Étienne là -bas dans l’après-midi et allons dîner avec lui et sa maman, Pauline, à Clarke kay. Nous y passons une superbe soirée en famille.

 

 

C’est déjà l’heure des au -revoir. Nous quittons la petite Suisse d’Asie du Sud-Est pour rejoindre l’insatiable et excentrique ville de Bangkok.