2015-01-25 / 2015-01-29  – Ile de Pâques – Chili

 

Nous voilà à l’aéroport direction l’Ile de Pâques. Cette étape de notre voyage a été rêvée. Elle est synonyme de bout du monde, de culture Maori, de mystères, de mythes et de légendes.

IMG_0853

L’avion décolle à 8h15. Afin d’être à l’heure, nous nous réveillons à 4h30 du matin. Arrivés à l’aéroport, nous apprenons que le vol est décalé, voire même peut-être annulé en raison de violents orages. Nous attendons fébrilement dans un café à coté de la salle d’embarquement, espérant une bonne nouvelle.

 

A 9h30, la compagnie aérienne nous demande de patienter jusque dans l’après-midi. C’est vers 15H30 que l’on nous informe que notre vol est bien maintenu et que l’avion décollera à 18h30, soit avec 10 heures de retard tout de même !!! Joie et soulagement !

 

5 heures de vol et se découvre l’île de Pâques. Elle se situe à 3 700 km du Chili et 4 000 km de Tahiti. S’étirant sur 23 km de long et 12 km de large, c’est une terre balayée par le vent qui empêche la végétation de pousser généreusement sur un sol pourtant fertile. Son relief forme une succession de collines délimitées çà et là par des murets de pierres noires. Ses côtes sont en majorité bordées de falaises abruptes : on est loin de l’image de carte postale des îles du Pacifique.

 

IMG_0114

Comme sur toutes les îles Polynésiennes, l’accueil traditionnel se fait avec un collier de fleurs locales. Direction notre bungalow pour une nuit de sommeil bien mérité.

Le lendemain, nous découvrons Hanga Roa,  seul village de l’ile, et son petit port de pêche. Il y a des parcs de jeux pour enfants un peu partout juste devant la mer. Les filles en profitent ! Déjeuner au bord de la plage et petit bain de mer dans une piscine naturelle.

IMG_9633

 

En milieu d’après midi, direction le volcan Rano Kau pour une randonnée d’1h30. La vue est magnifique et les filles sont en extase devant l’énorme cratère du volcan. C’est l’occasion de répondre à leurs questions sur l’origine des volcans, leur dangerosité, leur situation géographique etc. Le chemin est aussi l’occasion de découvrir la flore de l’île : eucalyptus, acacias, citronniers, cocotiers.

 

Nous décidons de poursuivre notre promenade en rentrant au village à pied par le chemin côtier. Au passage, nous allons visiter une grotte marine aux peintures rupestres illustrant des oiseaux. Après 3 heures de marche, les filles sont bien fatiguées. La récompense est au rendez vous car nous dînons au restaurant ce soir -là sur une petite terrasse face à la mer. Au menu : poissons et tartare de thon servis dans de gros coquillages. Un délice ! Vous serez peut-être surpris que l’on vous vante nos expériences culinaires mais il faut bien imaginer que la majeure partie du temps, nos repas sont assez sommaires. Nous apprécions donc d’autant plus ces plaisirs gustatifs.

 

Notre bungalow est situé à côté d’un des plus beaux sites de l’île (Tahai). Nous y passerons tous les soirs admirer le coucher du soleil. Avec les Moais, le bleu de la mer, le vert des prairies et les lumières changeantes du soleil … le spectacle est féérique et on ne s’en lasse pas.

 

IMG_0226

 

Le lendemain, nous allons louer une voiture pour découvrir davantage l’île mais au moment de payer, c’est la CATASTROPHE ! Impossible de remettre la main sur notre portefeuille qui contient tout notre argent et nos deux cartes de crédit. S’en suit une journée de recherche intense. Nous fouillons notre bungalow, refaisons les chemins en sens inverse, allons déposer une annonce à la radio locale et portons plainte au commissariat. Malheureusement, aucune de ces initiatives ne se révèlera payante. Nous repartirons de l’île de pâques un peu plus légers que lorsque nous y sommes arrivés.

 

Nous avons bien une carte de crédit de secours mais n’ayant pas d’argent sur cet autre compte, la carte ne passe pas au distributeur. Nous sommes lundi, nos banques sont fermées. Avec le décalage horaire, impossible de joindre qui que se soit. Internet n’existe quasiment pas sur l’île et le téléphone passe mal. Génial ! Nous réalisons vraiment que nous sommes au bout du monde…

 

Direction donc le seul internet café pour nous connecter à nos comptes en banque, faire un virement qui ne sera effectif que dans 48 heures et faire opposition. Heureusement, nous avions fait quelques courses à Santiago qui nous permettent de faire une petite dinette pour notre déjeuner et notre diner. Nous sommes vraiment démunis face à la situation.

 

Le soir, nous arrivons à joindre la famille. Ils iront le lendemain matin dans notre banque tenter d’accélérer les choses. Cette visite, plus quelques coups de téléphone de notre part à notre conseillère permettront enfin de débloquer la situation. Cette nouvelle sera l’occasion d’une explosion de joie, de danse et de cris de bonheur.

 

Au passage, merci à Mane et Mano qui se sont rendus physiquement dans nos deux banques et à nos conseillers de la caisse d’épargne (Mélanie) et de la société générale qui ont été très réactifs (surtout quand Florent leur a dit que nous étions sur une île au bout du monde avec nos enfants , sans rien à manger !!)

 

Nous nous précipitons donc pour aller louer notre voiture et filons à l’autre bout de l’île sur l’unique plage, profiter enfin d’un moment de repos et de plaisir. L’endroit est très agréable et l’eau est cristalline. Petite pause déjeuner et nous partons visiter les sites archéologiques .

 

IMG_0432

L’île est un immense musée à ciel ouvert. Plus de 850 Moais sont recensés sur l’île. Suite aux guerres tribales, tous les Moais étaient renversés face contre terre. Sur certains sites, ils ont été redressés par des archéologues sur leurs « ahu », sortes de plates-formes plus ou moins grandes, ce qui permet aux visiteurs de se rendre bien compte de la taille de ces géants de pierre de plusieurs dizaines de tonnes.

IMG_0395

L’ile est petite et nous parcourons la côte, de site archéologique en site archéologique. La route est magnifique et la lumière transperce les nuages, donnant à voir un paysage à l’impression biblique. Nous sommes vraiment sous le charme de cette île, propice aux méditations, aux rêveries et à la contemplation.

IMG_0755

Le dernier jour, nous repartons vers la plage qui nous a tant plu. Baignade, promenade et nous rentrons au bungalow pour faire nos bagages et préparer notre départ vers la Nouvelle Zélande. Bye bye, l’île de pâques, endroit magique et mystique qui restera gravé dans nos mémoires.

IMG_0250