2015-01-10 / 2015-01-12  – IGUAZU

 

 

 

Nous voilà partis pour l’Argentine, plus précisément à la frontière entre le Brésil et l’Argentine au niveau des fameuses chutes d’Iguazu !

 

Nous logeons dans la ville de Purto Iguazu. La ville, qui ressemble à un village du Farwest version Latino, n’est pas très intéressante. De toute manière, pas vraiment le temps de s’attarder car le programme est dense. Nous allons visiter les chutes d’Iguazu, côté Brésilien et côté Argentin. La majorité des chutes est située côté argentin mais le côté brésilien est également intéressant car il offre une bonne vue d’ensemble.

 

Pour notre premier jour de visite, nous commençons par le côté Brésilien. Sous une chaleur torride et moite, nous arpentons les chemins de traverse. La rivière Iguazu se déverse avec fracas du haut de 275 cascades dont la plus haute, la célèbre Garganta del Diablo, atteint une hauteur de 72 mètres. Rien à dire, époustouflant, grandiose, unique … Les photos se passent de commentaires.

 

Le soir, nous dénichons un petit restaurant dans lequel nous mangeons un « bife de lomo », une énorme pièce de bœuf ! Un régal, surtout après les deux semaines passées au Brésil qui ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable coté nourriture. Nous nous régalons tellement que nous y reviendrons le lendemain.

 

Le deuxième jour, nous visitons le côté Argentin. Nous le trouvons un peu plus sauvage et « nature » et y passons la journée. Le parc est superbe, les passerelles nous permettent d’approcher au plus près les chutes où nous nous faisons arroser, à la plus grande joie des filles.

 

Nous croisons aussi de drôles d’animaux appelés « Coati ». Derrière leur côté « grosse peluche », il faut, en fait, s’en méfier car ils peuvent griffer et mordre, à l’affut de la nourriture laissée par les touristes sur les lieux. Les filles sont terrorisées dès qu’ils s’approchent de nous.

 

Nous sommes exténués par cette superbe journée où nous avons bien parcouru,  une quinzaine de kilomètres et rejoignons notre hôtel pour faire nos bagages car nous prenons l’avion le lendemain, direction le nord-est de l’Argentine.