"Une famille autour du monde"

Posts tagged “ciaobyebye

Chapitre 13 # Indonésie, Bali, Lombok – Aout 2015.

Posted on 20 août 2015

   Indonésie première partie : Le nord de Bali   Nous quittons Java la Musulmane, direction Bali l’Hindouiste. C’est encore un retour aux sources pour Aurélia qui a passé de nombreux étés sur cette île avec son père. Pour le reste de la famille, c’est une première ! Nous sommes très excités de découvrir cette destination mythique. Et puis, après 3 semaines de levers matinaux à crapahuter dans les temples et sur les volcans, nous sommes contents de retrouver un peu de nature et de bord de mer.     Réputée pour être un petit paradis sur terre, Bali est la seule île hindouiste d’Indonésie. Un hindouisme à la Balinaise… Mélange d’hindouisme indien et d’animisme autochtone. Ici, la religion se vit au quotidien. Plusieurs fois par…

Chapitre 12 # Indonésie, Java – juillet 2015.

Posted on 16 août 2015

Indonésie – java   Dernier pays de notre tour du monde : l’Indonésie. Nous avons la chance d’y rester 1 mois et demi.   Situé entre le continent asiatique et l’Australie, l’archipel indonésien est vaste comme quatre fois la France. Les plus grandes îles du pays sont Java, Sumatra et Kalimantan (Bornéo), Sulawazi (ou Célèbes) et la Nouvelle-Guinée (dont la partie occidentale est indonésienne). L’une des originalités du pays est la diversité de paysages, de culture que l’on rencontre sur chaque île. La taille du pays offre donc de nombreuses options en terme d’itinéraire.   Nous décidons de nous rendre sur l’île de Java, riche en volcans et en sites archéologiques, pour ensuite découvrir les îles de Bali et de Lombok, connues pour leur douceur…

Chapitre 9 # Cambodge – juin 2015 .

Posted on 10 juillet 2015

Quand on évoque le Cambodge, on pense évidemment au grandiose avec les temples d’Angkor mais aussi au pire avec sa douloureuse histoire, ses trois décennies de guerre, les Khmers rouges, le génocide, la pauvreté … Mais c’est sans oublier la richesse d’un pays et d’un peuple capable de se relever malgré tout, avec une faculté de résilience étonnante et un gout pour aller de l’avant hors du commun.   Une Arrivée Rock’n roll On nous avait prévenus que le passage de la frontière terrestre entre le Laos et le Cambodge était une aventure en tant que tel, avec au menu : racket, pot de vin, prix des visas gonflés… Nous ne serons pas déçus.   Nous décidons, avec la famille belge rencontrée aux 4000 iles…

Chapitre 1 # Brésil – Rio de Jainero, Ilha Grande, Paraty – Décembre / Janvier 2015

Posted on 7 janvier 2015

Photo El Christo - Rio High-res version

Mille mercis à toutes les petites mains qui nous ont aidés les derniers mois à Paris :

 

 

– Nos spécialistes de la location de maisons qui ont passé plusieurs week-ends à briquer notre appartement afin que nous puissions le louer pendant les huit mois de voyage

– Nos baby-sitters en herbe qui se sont occupé des filles pendant que nous étions dans les préparatifs

– Nos amis voyageurs qui nous ont partagé leur expérience de leur tour du monde et nous ont communiqué leurs bons tuyaux

– Vous tous, qui, de près ou de loin, nous ont soutenus ces derniers mois.


2014-12-26 / 2014-12-29  – RIO DE JENEIRO

 

Nous voilà dans l’avion qui nous emmène au Brésil, à Rio de Janeiro. Nous avons du mal à réaliser que nous y sommes… Que ce projet familial qui était un rêve, est réalité. Les filles découvrent l’avion, non pas pour la première fois, mais avec la conscience de leurs 5 et 6 ans. Le premier vol se passe bien mais le deuxième devient plus compliqué. Beaucoup de trous d’air ; Jeanne se plaint d’avoir mal au cœur pendant que Louise s’acharne sur l’écran tactile du siège de l’avion avec les jeux et les dessins animés en Anglais. Un mélange d’excitation et de fatigue les anime. Nous n’avions pas réalisé que ce voyage allait être si long. En effet, 2 heures pour faire Paris-Madrid, puis 11 heures pour faire Madrid Rio.

 

Enfin arrivés à Rio et une chaleur moite et lourde nous tombe dessus. Passage des douanes et déjà un petit air de Police spéciale à l’Américaine. Nous échangeons nos devises et sautons dans un taxi. La ville de nuit se découvre et le taxi nous montre très fier le symbole de cette ville magique… Jeanne s’écrit avec joie «  El Christo ».

 

 

La ville est fidèle à ses promesses : dense, remplie de mille lumières et entourée de ses montagnes majestueuses. Le taxi fonce vers notre appartement loué sur Copacabana.

Une bonne nuit de sommeil bien mérité et nous nous levons aux aurores à cause du décalage horaire. On en avait rêvé…direction Copacabana, la plage mythique de Rio, pour un petit bain matinal. La plage est comme nous l’imaginions : grande, bondée de monde et avec une vue mythique sur les montagnes. Les filles foncent dans l’eau et nous profitons de notre premier jour de dépaysement. Se baigner en décembre est pour nous tout un symbole. L’après midi sera pour la visite et l’ascension en téléphérique du pain de sucre. Une fois en haut, les filles s’en donnent à cœur joie à travers les dédales des petits chemins et jouent aux aventurières.

 

 

Le jour suivant, nous partons flâner et chercher un peu d’ombre au parc botanique. Celui-ci regroupe une flore extraordinaire qui l’a fait classer au patrimoine de l’Unesco. Nous croisons même quelques « bébêtes » qui nous rappellent que nous sommes sous les tropiques.

 

 

 

L’après-midi, direction « El Christo ». Le Christ est majestueux et la vue encore une fois, très belle sur la baie de Rio. Ceci dit, la chaleur est difficilement supportable et fait sur Rio comme une sorte de voile. En descendant, nous faisons notre première rencontre avec des Italiens qui nous partagent leur expérience dans une école de Samba. Nous prenons l’adresse de cette école et immortalisons cette rencontre par une photo de groupe. La présence des filles facilite le contact.

 

 

 

Pour notre dernier soir, nous allons voir le coucher de soleil sur la plage d’Ipanema. Nous sommes impressionnés par l’ambiance, le monde, les gens qui dansent …

 

IMG_6760

 

 


 

 

2014-12-29 / 2015-01-03 –  ILHA GRANDE

 

Le 29 décembre, nous quittons la frénésie de RIO pour Ilha Grande. Nous y resterons 5 jours.

Après une attente de 3 heures à la gare routière de Rio, nous prenons un bus tout confort vers l’embarcadère de l’île. Le trajet est sinueux et les filles ont du mal à tenir en place. Le premier drame arrive : Jeanne perd son doudou ! Nous lui expliquons que son doudou devrait vite trouver une famille d’adoption… le chagrin s’estompe mais ne part pas complètement, cela serait trop simple !

Nous descendons du bus à Conceição de Jacarei.  20mn de bateau plus tard, nous voilà à Ilha Grande ! Ilha Grande est une ile relativement proche de RIO mais qui a des airs d’ile du bout du monde. Nous espérons nous y reposer car nous sommes fatigués par les derniers mois de préparatifs à Paris.

 

 

 

A notre arrivée à Ilha Grande, nous tirons difficilement nos bagages sur les sentiers sablonneux de l’ile pour rejoindre notre Pousada. L’accueil est chaleureux et nous découvrons un lieu calme et charmant tenu par deux femmes : Neira et Renata. Les filles nouent très vite des liens avec elles… et le soir, alors que nous dînons au restaurant, Neira et Renata arrivent avec un paquet cadeau pour chacune des filles. Jeanne ayant fait part, les yeux larmoyants, de la disparition de son doudou, nos hôtes sont allées chercher, en catimini, deux poupées en tissu. Nous sommes gênés mais les filles ravies et Jeanne rassurée de pouvoir dormir avec un nouveau doudou.

 

 

 

L’île est superbe et très réputée pour ses 193km de sentiers de randonnée et de plages. Nous aurions beaucoup aimé faire quelques randonnées à travers la nature verdoyante de l’île mais la chaleur est torride et avec les filles, cela est impossible. Nous nous laissons donc assez vite tenter par l’option plage et repos au sein de notre pousada. Nos 5 jours sur l’île sont placés sous le signe du farniente ! Nous commençons à réaliser que nous ne sommes pas en vacances mais partis vivre huit mois d’itinérance. Le fait de laisser le temps s’écouler y est surement pour quelque chose. Sur Ilha Grande, le temps semble s’être en effet arrêté.

 

 

 

 

 

 

Notre séjour sur l’Ile est également l’occasion de fêter le réveillon : concert sur la place du village, feu d’artifice et champagne sur la plage sont au programme. Happy new year !

Nous garderons un super souvenir de notre pousada « Rencto das Flores » : quelques rues derrière le port, au calme, tout est soigné, le service attentionné et l’ambiance familiale. Un grand merci à Renata et à Neira…. ce deuxième stop restera gravé dans nos mémoires.

 

 

 


 

 

2015-01-03 / 2015-01-06 – PARATY

 

Ilha Grande s’éloigne déjà, direction Paraty. Située à l’extrême Sud de l’État de Rio toujours sur la costa verde (« côte verte »). Elle constitue un témoignage de l’architecture coloniale brésilienne. L’architecture y combine les influences d’Europe, d’Asie (toits relevés) et d’Afrique (moucharabieh…).

La compagnie que nous prenons pour le transfert de Ilha Grande à paraty nous promet un « easy transfert ». En fait, nous arriverons après 1 heure de goélette, 30 minutes d’attente, 2h30 de mini van, entassés les uns sur les autres avec nos bagages entre les jambes. Nous prenons nos quartiers à notre pousada « Angu’s ». La pousada possède une petite piscine. Les filles y passent de longues heures à s’amuser tandis que nous profitons de ces moments de calme pour écrire les articles du blog.

Il fait bon se promener dans la vieille ville de Paraty. Ses ruelles aux pavés de gros galets demandent un peu d’adresse si l’on ne veut pas se tordre une cheville. C’est d’ailleurs pour nous l’occasion de sortir nos supers sandales Keen (sandales de jésus ou sandales allemandes !!!). Même si nous les trouvons très laides, elles ont le mérite d’être très confortables. On ne se moque pas, s’il vous plait ! Dans le « centro historico », nous pouvons admirer de belles églises et des maisons toutes blanches aux portes colorées. La journée, Paraty est plutôt calme mais le soir la ville s’anime. Nous aurons d’ailleurs, chaque soir, l’occasion d’assister à quelques concerts de rue. Notre séjour à Paraty est aussi l’occasion de découvrir les pluies diluviennes qui peuvent s’abattre pendant l’été au Brésil. Heureusement, les épisodes ne durent pas très longtemps.

 

 


 

 

2015-01-07 / 2015-01-09 – RIO DE JEINERO

 

Notre périple Brésilien se termine comme il a commencé, à Rio !

 

Nous y passons 2 jours afin d’attendre notre vol pour l’Argentine. Nous avons réservé un appartement dans un autre quartier de Rio, en face de la plage Flamengo. Nous profitons de ce temps pour découvrir un peu plus la ville : son métro, ses marchés, le quartier des affaires, les rues commerçantes, quelques églises, les favelas, la grande bibliothèque portugaise, etc …

 

Nous testons un des nombreux restaurants « au kilo » très répandus au Brésil. Le concept est simple : le restaurant se présente sous forme de buffet. On se sert puis on fait peser son assiette à la caisse. Le prix est fonction du poids. Nous apprenons que les restaurants au Kilo fonctionnement à 80% avec des employés des entreprises des alentours qui viennent y déjeuner à midi. Notre dernier bain de mer brésilien face au pain de sucre est bien agréable.

 

 

 

 

 


 

 

Au moment de partir, nos impressions du Brésil :

Conscients de n’avoir fait qu’effleurer ce pays gigantesque aux mille facettes, terre de contraste et de démesure (16 fois la France), nous sommes tombés sous le charme du Brésil.

  • Nous avons été séduits par son énergie incroyable, son soleil, sa musique, la gentillesse des personnes que l’on a croisées, la diversité et le mélange des cultures.
  • Nous avons été surpris par la ferveur religieuse qui y règne, la chaleur (38 ° l’après-midi !), le peu de personnes que l’on a rencontrées parlant anglais. (Finalement, entre les quelques mots de portugais que nous avons appris durant notre périple et le langage des mains, on s’en sort !)`
  • Nous n’avons été déçus par : Rien.

 

Nous reviendrons au Brésil, c’est sûr !